La Variance au Poker

.Les nouveaux joueurs ou les non-initiés appellent souvent ça de la chance mais la variance n’en n’est pas du moins pas totalement, c’est tout simplement une probabilité qui se rapprochera de sa valeur réelle avec le volume de jeu. C’est ce qu’on appelle l’espérance de gain sur le long terme.

Qu’est-ce que la variance au Poker ?

Pour vous expliquer rapidement ce sont vos résultats réels en fonction des résultats théoriques. Si vous avez les AA vs 22 vous gagnerez 80% du temps et la variance sera respectée si vous remportez le coup 8/10.

Le good run (ou “la Chaaaaatte” comme dirait Benoit Paire)

Si vous avez déjà joué quelques parties il vous est peut-être déjà arrivé de toucher dans la soirée des combinaisons de cartes folles telles que des nuts, des brelans, des quintes et tout ça en moins de 10 distributions de cartes par le croupier. C’est une période de good run vous êtes  au-dessus des probabilités classiques.

Le bad run (période noire)

C’est une période ou la distribution des cartes n’est plus très sympathique avec vous, le croupier vous a laissés tomber et votre caissier fond comme neige au soleil, vous avez beau vous coucher, réfléchir et adapter votre jeu comme le font les joueurs les plus expérimentés rien n’y fait c’est perdu d’avance !

C’est là que souvent viennent les idées les plus noires :

  • Toutes les rooms sont truquées.
  • Les adversaires peuvent voir mes cartes.
  • Mon compte a été configuré pour perdre.
  • Ou bien encore le fameux ils m’ont fait gagner au début et maintenant je perds tout le temps.

Les conseils pour limiter la variance au poker

En premier lieu quand vous êtes en période de bad run, stopper votre session et rappelez-vous que c’est un jeu ou on doit prendre du plaisir, si vous êtes en tilt et que c’est la faillite financièrement, revoyez les concepts de bankroll management.

La discipline au poker

La discipline et l’organisation sont les clés pour limiter la casse.

A l’avance notez sur un papier votre budget pour le mois, le nombre d’heures que vous souhaitez jouer dans la semaine. Votre droit d’entrée ou mise moyenne et combien de caves ou buys-in êtes-vous prêt à perdre avant d’être en tilt complet.

Jouer votre meilleur jeu sans regarder les résultats

Je sais que ça a l’air contre-productif mais ça permet de focaliser sur votre A-game c’est-à-dire votre meilleure façon de jouer techniquement et mentalement. Faire abstraction de la variance c’est maîtriser les données sur lesquelles on a le contrôle total.

Le temps de jeu, nos émotions, les limites auxquelles on joue …

Contrôler vos émotions face au bad run

C’est plus facile à dire qu’à faire mais il faut absolument vous contrôler quand vous êtes en plein bad run. Si vous sortez de vos limites habituelles (ce qui peut arriver): Vous devez accepter de reconnaitre que vous êtes faible mentalement et travaillez votre capacité à réagir mal à la variance.

Un peu de méditation, une review de tournoi avec un ami ou même un coach de poker qui vous mettra le nez sur vos erreurs.

Ce processus vous permettra d’améliorer votre mental et de faire les bons choix à l’avenir

Etes-vous prêt à affronter la variance en argent réel

Sachez que la variance reste la même dans les casinos ou sur les sites de poker en ligne, vous pouvez vérifier avec des simulations de jeu sur certains sites et logiciels.

Maintenant que vous êtes au courant de ce qu’est exactement la variance.

Allez faire l’expérience vous-même et venez nous dire si elle a était bonne ou mauvaise.

Bon courage et que la chance soit avec vous.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Poker-trotteur